LOUDCONTROL

Petit Bateau renforce son offre seconde main et la déploie en Europe

pexels-amina-filkins-5560019

La marque de prêt-à-porter français Petit Bateau a annoncé récemment son intention de renforcer son offre de vêtements de seconde main et de la déployer dans plusieurs pays européens. Cette initiative s’inscrit dans la stratégie de la marque pour réduire son empreinte écologique et encourager une économie plus circulaire.

Petit Bateau s’engage dans la mode circulaire

Petit Bateau a toujours été une marque engagée dans la durabilité et la protection de l’environnement. La marque a déjà mis en place plusieurs initiatives pour réduire son impact sur l’environnement, notamment en utilisant des matières durables et en mettant en place un programme de recyclage de ses vêtements.

La marque va proposer des vêtements d’occasion dans plusieurs pays européens, notamment en France, en Belgique, en Allemagne et en Espagne. Petit Bateau souhaite ainsi encourager une économie plus circulaire en donnant une seconde vie à ses vêtements.

Comment fonctionne l’offre de seconde main de Petit Bateau ?

Les vêtements de seconde main de Petit Bateau sont proposés dans les magasins de la marque, ainsi que sur son site web. Les vêtements sont soigneusement sélectionnés et triés pour garantir leur qualité et leur état. Les prix sont attractifs, avec des réductions allant jusqu’à 70 % par rapport au prix initial.

Les clients peuvent également vendre leurs vêtements Petit Bateau d’occasion dans les magasins de la marque. Les vêtements sont examinés et évalués par les équipes de Petit Bateau, qui proposent ensuite un prix de rachat. Les vêtements achetés sont ensuite nettoyés et remis en vente dans les magasins de seconde main de la marque.

Ces autres emblèmes de la seconde main prêt à porter

Des marques françaises comme Cosmoparis font de la seconde main de chaussures. Elle  s’engage dans la mode circulaire en lançant une initiative de revente de chaussures d’occasion, répondant à la demande croissante pour la durabilité. Cette démarche réduit les déchets textiles et offre une alternative économique, s’inscrivant dans la tendance grandissante du marché de la seconde main.

Sommaire

Nos derniers articles